Gibraltar, une escale à la pointe de l’Europe

Bonjour les Fans,

En escale à Malaga ou à Cadix, ou directement aux pieds du promontoire, vous allez peut-être découvrir le territoire de Gibraltar.

C’est ce que j’ai fait dernièrement. Notre navire, le Costa Favolosa, faisait escale à Malaga et nous avons choisi de visiter Gibraltar en excursion avec Costa.

Je suis très partagée pour vous faire mon compte-rendu d’excursion. En effet, lorsque je regarde mes photos, je suis très contente d’avoir fait cette excursion. Cependant, lorsque je reprends plus en détail le planning de la journée, je suis frustrée du temps qui nous a été laissé pour découvrir le territoire.

Je vous laisse donc juger par la lecture.

Une courte présentation de Gibraltar:

Ce territoire britannique, d’une surface de 6,8 km2 est situé au sud de la péninsule ibérique et a une frontière de 1,2 km avec l’Espagne.

Il se trouve en bordure du détroit de Gibraltar qui relie la Méditerranée à l’Atlantique. C’est au Royaume-Uni qu’appartient Gibraltar depuis 1704 et le territoire fait partie de l’Union Européenne. Cependant, il ne fait pas partie de l’espace Schengen et cela ralentit les entrées et sorties des visiteurs.

C’est un petit territoire mais il est densément peuplé puisque la population compte plus de 30 000 habitants. Son point culminant est le Rocher qui atteint 426m de haut. Sur le Rocher, vit une colonie de macaques de Barbarie. La légende raconte que les singes sont arrivés en même temps que les Anglais et que tant que les singes seront là, Gibraltar restera britannique. Il y a, en effet, une forte pression de l’Espagne pour récupérer ce territoire, même si les Gibraltariens y sont farouchement opposés.

Comme les autres territoires britanniques, Elizabeth II est le chef de l’Etat et elle est représentée sur place par un Gouverneur. C’est d’ailleurs amusant de retrouver les initiales de la Reine, à savoir « ER » pour Elizabeth Regina, sur les boîtes à lettres à l’extrême sud de l’Espagne!

Déroulement de l’excursion:

  • Le trajet

La durée totale de l’excursion est de 9 heures environ. Avant de prendre le bus, nous recevons nos paniers-repas.

Oups, le contenu est assez décevant. Moi qui étais inquiète d’une éventuelle rupture de la chaîne du froid, je suis rassurée. Les sandwiches sont en cours de décongélation…

 

Pendant le trajet dans le bus qui dure environ 1h45, le guide nous parle des villes espagnoles que nous traversons ainsi que de Gibraltar.

Lorsque le Rocher apparaît, c’est très impressionnant!

Nous sommes ravis d’arriver… mais nous ne sommes pas les seuls visiteurs. La file d’attente à la douane est longue…

  • Le contrôle des identités

Nous sommes contrôlés à bord une première fois par la douane espagnole puis une seconde fois par la douane gibraltarienne.

Après le passage de la douane, nous traversons la piste d’atterrissage avant d’entrer dans la ville.

Il est 11h30 lorsque nous descendons de notre car. pour prendre un petit bus. Les routes sur le Rocher ne permettent, en effet, que la circulation de petits bus.

  • Changement de bus

Nous montons dans ce petit bus et on en profite pour manger notre pique-nique. Le goût est tellement fade que je vous recommande de prévoir de manger sur place. Nous regrettons que Costa n’ait pas plutôt prévu un repas au restaurant.

Dans le petit bus, un autre problème se pose: le nombre de passagers est  optimisé au profit du Tour Operator et des personnes ont la désagréable surprise de se retrouver sur un strapontin. Ne regardez pas vos pieds, car votre bus sera peut-être comme le mien, avec des trous dans le sol de la carrosserie. Je reconnais que ce n’est pas très rassurant. On s’interroge tous sur l’entretien des autres pièces du bus…

Nous démarrons enfin la visite. Il est 12h15 et cela fait 3 heures que nous avons quitté le bateau.

Nous remarquons de suite que le guide n’est pas du tout aimable. Manifestement, pour ce Tour Operator local, c’est business – business et il faut que nous soyons impérativement revenus à la gare routière à 13h30. Il doit charger d’autres touristes…

Quoi? 1h15 pour visiter le Rocher? C’est une blague?

Non, ce n’est pas une blague, le guide n’ayant pas du tout le sens de l’humour.

Un marathon. est sur le point de démarrer…

  • La pointe de l’Europe

Après 10 minutes de trajet, nous arrivons à Europa Point appelé aussi Punta de Europa, le point le plus au sud de l’Europe. Cette pointe marque l’entrée dans le détroit de Gibraltar. Par temps clair, il paraît que l’on peut apercevoir les côtes marocaines.

Mais, ce n’est pas notre cas car le temps est brumeux. Dommage!

Nous descendons du bus et nous avons 5 minutes (oui, oui, vous avez bien compris…) pour découvrir ce lieu mythique.

Depuis le parking, nous voyons le phare, le sanctuaire catholique de Notre Dame du Rocher et la mosquée Ibrahim-al-Ibrahim.

Retour au bus pour gravir le Rocher en direction des grottes.

  • La grotte de Saint Michel (ou Saint Michael’s cave)

Nous grimpons le long de la montagne pour atteindre ce magnifique site naturel. Le guide nous annonce que nous avons 20 minutes pour visiter le site. C’est extrêmement court. Il ajoute que si nous sommes en retard, il ne nous attendra pas. Nous savons maintenant qu’il disait vrai puisqu’il est reparti laissant 3 passagers en rade!! 😦

La grotte est située à 300 m au dessus du niveau de la mer et elle est constituée de stalagmites et stalactites de calcaire.

Aujourd’hui, la grotte est un grand auditorium dans lequel sont joués des concerts et des ballets. Pour l’éclairer, les stalagmites et les stalactites sont baignés de différentes couleurs. Il y a environ 100 places dans l’auditorium.

Cependant, le temps sur place est trop court. On n peut donc visiter que rapidement la salle principale et on ne peut pas explorer les autres parties de la grotte.

Nous ressortons pour rencontrer les singes. Un singe a élu domicile sur le toit de notre mini-bus.

Ils sont à peu près 300 à vivre sur la partie supérieure du Rocher. Les habitants les appellent les « monos ». Ils ne sont pas farouches mais il ne faut pas les caresser, même si les petits se laisseraient faire. Les parents ne sont jamais bien loin!

Ils sont certainement d’origine marocaine et algérienne. Et les études montrent que les macaques étaient là avant que les Britanniques ne s’installent sur le territoire.

Nous remontons dans le bus malgré l’absence de 3 passagers, le chauffeur n’écoutant pas nos injonctions de ne pas démarrer.

A 13h25, nous sommes de retour à la gare routière, frustrés du peu de temps que nous avons eu pour apprécier ces sites magnifiques et sans avoir pu découvrir les autres lieux mentionnés dans le descriptif de l’excursion, comme le château maure.

Au guide à qui j’ai posé la question sur le château maure, j’ai obtenu la réponse suivante: le château maure? Aucun intérêt!

  • Le centre-ville

Nous disposons alors d’une heure trente dans le centre-ville mais il n’a franchement aucun intérêt culturel. Nous errons dans les rues dans lesquelles s’enchaînent des commerces vendant de l’alcool, du tabac, du parfum…

Quelques conseils:

  • Vérifiez que votre pièce d’identité est en cours de validité (attention, la photocopie ne permet pas l’accès à Gibraltar).
  • Prévoyez quelques livres sterling mais attention aux commerçants qui vous rendent en livres de Gibraltar. Les euros sont acceptés. Mais, pour payer en euros, utilisez plutôt la carte bancaire pour un achat car le taux de change est plus intéressant.
  • Respectez IMPERATIVEMENT les consignes d’horaires données par le guide local sous peine de devoir retourner au car par vos propres moyens.
  • Ne caressez pas les singes qui peuvent mordre.
  • Dans le car, le guide vous donnera les quantités d’alcool, de tabac et de parfum que vous êtes autorisés à rapporter. Respectez ces quantités car le contrôle est très strict lorsque qu’on quitte Gibraltar pour entrer en Espagne.

Venez partager vos impressions en rejoignant mon groupe Facebook Fans de Croisières Costa et suivez l’actualité de Costa en vous abonnant à ma page Facebook Fan de Croisières.

2 réflexions sur « Gibraltar, une escale à la pointe de l’Europe »

  1. Au cours de plusieurs croisières nous sommes passés à côté de gibraltar sans faire l’excursion et je dois dire que votre commentaire ne m’y incite pas à le faire lors de mon prochain passage à proximité !
    Merci Christelle.

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends. C’est dommage car je pense que si nous avions passé plus de temps, mon post aurait été très différent !! C’est une excursion qui a un certain coût et le tour operator local sur place n’offre pas la prestation que nous pouvons attendre !!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.