Dégustation de riz marin avec le Chef de la Mer

Bonjour les Fans,

Après la Conférence de Presse qui a lancé les festivités du Baptême du CostaToscana, les invités ont eu la grande chance de pouvoir en savoir plus sur la collaboration entre le chef étoilé Ángel León et la compagnie Costa.

En effet, nous avons été conviés au restaurant Archipelago, le restaurant des 3 chefs étoilés pour rencontrer Ángel León, écouter ses explications sur la céréale du futur et déguster un entrée imaginée à base de riz marin.

C’est un amour infini pour la mer mais également l’excellence gastronomique qui sont aux origines de la collaboration entre le chef espagnol Ángel León et la compagnie Costa depuis octobre 2021.

Cette collaboration ne se résume pas aux menus et aux plats signés par le chef espagnol à bord des navires de la flotte puisqu’il s’étend désormais à un projet unique à l’échelle mondiale, tant sur le plan environnemental que social et scientifique. Il s’agit de la culture du « riz marin ». L’utilisation de cette céréale marine fait l’objet d’un programme qu’Ángel León et l’équipe du restaurant Aponiente expérimentent dans la baie de Cadix, en Espagne.

Le riz marin est une plante marine qui profite à l’écosystème en enrichissant sa biodiversité. En effet, il contribue à atténuer les effets du changement climatique en absorbant et en stockant de grandes quantités de carbone. Il est surtout capable de produire, à partir de ses graines, un « super aliment » aux grandes propriétés nutritionnelles qui pourrait devenir « l’aliment du futur. »

Grâce au soutien de la Fondation Costa Crociere, les travaux de recherche et développement sur le riz marin seront renforcés de manière significative, marquant un tournant dans la mise en œuvre du projet. D’une part, il sera possible d’étendre la zone cultivée du « jardin marin » dans la baie de Cadix, augmentant ainsi la production du grain. D’autre part, Costa et Ángel León travailleront ensemble à la promotion du projet auprès du public, des institutions et de la communauté scientifique. L’objectif est de créer de nouvelles opportunités de déployer le projet jusqu’à l’étendre à de nouvelles zones côtières en Europe voire au-delà.

Ángel León, connu sous le nom de « Chef de la mer » et récompensé par 3 étoiles Michelin avec son restaurant Aponiente, est un grand innovateur en matière de cuisine. Depuis plus de dix ans, il a doté Aponiente d’un centre de recherche et de développement axé sur l’intégration de nouveaux aliments et autres produits de la mer dans l’alimentation humaine. L’objectif est qu’un jour les gens puissent se nourrir de manière durable avec des produits marins qui ne sont pas nécessairement des poissons, trop souvent touchés par la pêche intensive.

En 2017, Aponiente a lancé un projet pionnier à l’échelle mondiale, permettant la récupération d’une espèce indigène de plante marine, la  » Zostera Marina « , dans un  » jardin océanique  » de 3 000 m2 dans la baie de Cadix

Cette culture expérimentale a également suscité l’intérêt du comité scientifique du département des pêches et de l’aquaculture des Nations Unies, qui a constaté que les cultures de zostères contribuent à la protection de la biodiversité marine, constituant un écosystème aquatique particulièrement riche. Les cultures de zostères côtières sont également un allié efficace dans la lutte contre le changement climatique, grâce à leur forte capacité à absorber et retenir une grande quantité de carbone dans les sédiments, ainsi qu’à protéger le littoral de l’érosion.

Mais le véritable trésor de la zostera marina est sa graine, rebaptisée « riz marin » par Ángel León, qui peut être consommée telle quelle ou transformée en farine et en produits dérivés comme le pain et les pâtes. C’est un aliment aux propriétés nutritionnelles importantes : sans gluten, riche en oméga 6 et 9, il contient une quantité plus élevée de protéines de haute qualité (13 %), de glucides (82 %, dont environ 50 % d’amidon) et 2 % de graisses (végétales) en moins que les céréales terrestres, comme le riz, l’orge, le blé, l’avoine et le maïs. Un « super aliment », donc, qui, s’il est correctement mis au point, pourrait être une ressource clé à l’avenir pour lutter contre les problèmes de faim et de malnutritionqui sévissent dans plusieurs régions du monde.

En outre, sa culture est durable, car elle peut pousser sans eau douce ni engrais. Elle est également beaucoup plus productive et rentable que d’autres types de céréales terrestres, et peut devenir un atout économique pour les zones en difficulté, comme la région de Cadix, qui connaît une profonde crise économique et de l’emploi.

Ángel León a déclaré : « La mer est la plus grande ressource que nous avons dans la nature. C’est une conviction que Costa et la Fondation Costa Croisières partagent avec nous, et qui nous a amenés à collaborer sur ce projet. Grâce à leur soutien, nous avons l’opportunité de faire grandir notre initiative, dans l’espoir de pouvoir apporter une aide concrète aux populations qui ont des difficultés de subsistance ou économiques, tout en contribuant à la protection de la mer. J’ai toujours cru que ce rêve initial pouvait se transformer en réalité et, avec l’arrivée de nos nouveaux partenaires, nous allons vraiment faire un bond en avant. »

Dans son restaurant Aponiente, cela fait plus de 10 ans que le Chef Ángel León teste des recettes innovantes. L’objectif est de rechercher comment intégrer les produits de la mer qui ne se limitent pas au poisson au régime humain.

Le riz marin est une céréale facilement cultivable et avec un rendement élevé. En effet, on peut cultiver 2000 à 3000 kilos de riz marin par hectare!

 » Nous avions déjà un partenariat en place avec Ángel León, partageant avec lui un amour profond pour la mer. Il nous a semblé naturel de renforcer notre synergie en soutenant un projet qui s’inscrit parfaitement dans les domaines d’intervention de la Fondation Costa Crociere et dans les valeurs de Costa Croisières, car il réunit plusieurs éléments auxquels nous sommes également attachés depuis longtemps : la protection et la préservation de l’écosystème marin et côtier ; la recherche et le développement de solutions innovantes liées à la lutte contre le changement climatique ; la vision à long terme en vue d’intégrer pleinement la durabilité dans le produit que nous offrons à nos hôtes ; et l’attention portée aux aspects sociaux et au soutien des communautés qui accueillent nos navires. », commente la compagnie.

Après ces explications, nous sommes passés à la dégustation de riz marin. L’assiette proposée par Ángel León est un vrai délice.

Le riz marin est une graine dont le goût est entre le riz et le quinoa. Cette céréale peut convenir aux passagers allergiques au gluten car elle est absolument sans gluten. Elle est très saine car elle ne nécessite pas de traitement pesticide pour pousser. Elle est excellente pour la santé car elle ne contient pas de sel et n’a aucun goût salé, aussi surprenant que cela puisse être.

Ángel León nous explique que pour mettre cette céréale à l’honneur, il la cuisine avec du plancton. Le plancton a, lui, un goût très salé. Cet ingrédient revêt une importance particulière pour le Chef. En effet, c’est un élément essentiel de la chaîne alimentaire et il fournit la moitié de notre oxygène tout en absorbant la moitié de notre CO2.

Alors, testerez-vous l’expérience gastronomique de l’Archipelago lors de votre prochaine croisière?

Mon post vous donne-t-il envie de tester les plats destinations signés Ángel León?

Bonne soirée les Fans et à très vite pour la suite 🙂

10 réflexions sur « Dégustation de riz marin avec le Chef de la Mer »

  1. Je pense que vous m’avez mal compris.
    J’apprécie votre blog, tant pour son côté sympathique que pour la mine de renseignements que vous fournissez à tout qui envisage une crosière Costa.
    C’est d’ailleurs pour cette raison que je me suis permis de donner un avis qui n’a que l’importance que chacun lui accordera.
    J’ai simplement essayé – maladroitement peut-être – d’écrire un commentaire en toute objectivité.
    Désolé si j’ai pu vous choquer, ce n’était pas mon intention.

    Aimé par 1 personne

  2. Les propos dithyrambiques que vous tenez constament à propos de Costa leur font une publicité gratuite. Ils vous récompensent en vous invitant à leurs évènements. Quoi de plus naturel ?
    Mais, si vous me permettez un conseil, point trop n’en faut. Cela pourrait devenir une lame à double tranchant et apporter un discédit aux commentaires de votre blog. Ne confondez pas compliment et flatterie…

    J’aime

    1. Bonjour Francis, je vous remercie pour vos encouragements. Sachez que pour écrire cet article, il ne m’a pas fallu moins de deux heures. J’écris par passion et je suis désolée que vous preniez mon émerveillement pour de la flatterie. Je partage toujours mon ressenti dans mes posts. Je me permets de souligner quand des points sont à améliorer mais je me réjouis également du bonheur que toute croisière m’apporte. il est vrai que cet événement a été riche en émotions et que la passionnée que je suis en a pleuré. Alors, ne vous en déplaise, je continuerai à partager mon bonheur d’avoir rencontré des personnalités comme Angel Leon qui, non seulement est un chef trois fois étoilé, mais en plus un passionné de la mer et d’innovations culinaires. N’a-t-on pas le droit de mettre en avant une personnalité qui a pour objectif notamment de lutter contre la malnutrition dans le monde sans être accusée de vile flatterie?

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.