Costa Diadema: Noël en croisière

Croisière de Noël sur le Costa Diadema

du 23 au 30 décembre 2016

Un récit de croisière bien différent de celui du mois d’août. En effet, souffrante, je suis contrainte de limiter mes déplacements et d’utiliser des béquilles. Cela m’aura donné l’occasion de voir combien les personnes en situation de handicap peuvent souffrir de l’incivilité des autres passagers. Je ne compte plus le nombre d’ascenseurs dans lesquels il m’a été impossible d’entrer, soit parce que les personnes s’empressaient d’appuyer sur le bouton de fermeture des portes avant même que j’ai réussi à atteindre l’ascenseur, soit parce qu’elles arrivaient après moi mais arrivaient à prendre un ascenseur avant moi.

Jeudi 22 décembre

Départ pour rejoindre Marseille en voiture : nous avons réalisé un exploit ! Faire tout tenir dans la voiture…

Vendredi 23 décembre

Arrivée sur le parking du terminal du port de Marseille à 9h : il va nous falloir patienter car l’embarquement ne commence qu’à 13h. Que faire ? Trop fatigués pour se promener dans le centre-ville, nous profitons de la matinée pour sommeiller dans la voiture qui est garée face au Diadema.

diad1

12h : salle d’embarquement

Nous faisons la connaissance de sympathiques Bretons qui sont des fervents adeptes des croisières (Costa ou MSC principalement) et qui nous racontent des anecdotes amusantes sur leurs précédents voyages. Il leur arrive souvent des difficultés et nous espérons que ce ne sera pas le cas cette fois. En tous cas, ils nous inspirent beaucoup d’admiration.

12h30 : l’embarquement est annoncé. Une hôtesse Costa me voyant me déplacer avec mes béquilles me propose un fauteuil roulant. Au départ réticente, je réfléchis et pense que ce sera plus facile vu la distance à parcourir jusqu’au bateau. Je suis donc prise en charge par un membre du personnel qui m’emmène (ou devrais-je dire roule) jusqu’à la cabine. Nous sommes accueillis par notre cabinier. Il s’appelle Taupik et vient des Philippines.

Affamés, nous nous rendons au restaurant club Diadema qui sera notre restaurant pendant la croisière puisque nous avons le statut Perla Diamante. Le repas est aux couleurs de l’Italie, comme à chaque fois et aujourd’hui, c’est la région de la Campanie.

camp2

Dans notre cabine, nous attend une bouteille de Ferrari ainsi qu’une assiette de toasts pour fêter Noël. Notre statut Perla Diamante nous offre également comme avantage d’avoir chaque jour une corbeille de fruits frais. Miam !

toast

16h15 : Exercice de sécurité

Je devais normalement bénéficier d’une assistance, d’après notre cabinier, mais apparemment j’ai été oubliée. Nous nous rendons donc au théâtre en retard (puisque nous avons attendu l’assistance dans la cabine) et le film de sécurité est déjà terminé. Les passagers sont appelés par lettre afin de rejoindre le point de rassemblement (ou muster station). Notre lettre apparaît sur le gilet de sauvetage et pour nous, c’est la lettre D. Nous sommes appelés et nous devons suivre un membre du personnel qui avance beaucoup plus vite que moi avec mes béquilles. Nous le perdons rapidement dans les escaliers et nous ne savons plus où nous rendre. Un membre nous envoie dans une mauvaise direction (je m’en doutais car c’est la 3ème fois sur ce bateau, et je me souvenais bien que le point de rassemblement D se trouvait au restaurant club). Bref, l’exercice se termine sans que l’on ait rejoint le point de rassemblement. Pas top !

Vers 18h, nous nous préparons pour le restaurant. Un petit verre au bar pour fêter le début de cette 15ème croisière et nous nous rendons au restaurant club. Il est 19h20.

Nous sommes refoulés par un maître d’hôtel peu avenant. Il nous dit que nous n’avions qu’à savoir qu’il y avait maintenant 2 services et que c’était fini le temps des horaires flexibles. Après discussion, il nous dit de revenir 1h plus tard. Pour patienter, nous allons voir le spectacle d’acrobaties aériennes, les Solitary Ground. Ce spectacle est époustouflant et nous ne voyons pas le temps passer.

diad4

Retour au restaurant à 20h30 : à nouveau refoulés… Nous sommes priés de revenir à 21h15. Mais il se passe quoi là ? Le maître d’hôtel a disparu. Je refuse de quitter le restaurant avant de l’avoir vu car il a bien dit de revenir à 20h30, pas 21h15. Lorsqu’il arrive, il confirme qu’il nous a bien dit 20h30, mais pour que nous attendions à l’extérieur afin d’être sûrs d’avoir une place.

Bien, la perspective d’attendre 45 minutes debout sur mes béquilles ne m’enchante guère (on a en plus 1100 km de route derrière nous). Le maître d’hôtel nous conseille « vivement » d’aller voir ailleurs, comme par exemple à l’Adularia ou au Corona Blue. Nous voilà partis à l’assaut de ces deux restaurants. Evidemment, je vous le donne en mille, pas de place. La file est déjà tellement longue que l’on ne voit même pas l’entrée… Retour au restaurant club pour patienter devant la porte. Ce problème d’organisation était malheureusement prévisible. En effet, le nombre de passagers Perla Diamante et de passagers voyageant en suite excèdent le nombre de places du restaurant club. Et comme le bateau affiche complet, il y aura du coude à coude devant le restaurant chaque soir.

Après le repas, retour à la cabine pour un repos bien mérité. Sur le chemin, nous venons en aide à 2 passagères perdues qui n’arrivent pas à ouvrir leur porte de cabine. C’est vrai que ce n’est pas évident, lorsque l’on ne l’a jamais fait…

Samedi 24 décembre: Barcelone

9h : réveil (tout le monde est de bonne humeur car ce soir c’est le réveillon de Noël)

Le navire est déjà dans le port de Barcelone.

Nous décidons pour ce premier petit déjeuner de prendre notre repas au restaurant club. Au menu, gaufres au chocolat ou petit déjeuner anglais.

Nous nous préparons à descendre et une fois à terre, nous prenons un taxi pour le centre-ville. Comme je l’ai expliqué dans un précédent article, il est plus intéressant à 4 de prendre un taxi que de prendre la navette bus proposée par Costa. Pour nous déposer Place de la Catalogne, le taxi nous demande 13 euros. Nous profitons de la douceur pour flâner dans les rues.

Visite de la Cathédrale Ste Croix et Ste Eulalie dans le quartier gothique:

Je conseille cette visite car l’intérieur est magnifique.

diad6 diad7 diad10

La cathédrale est dédiée à Ste Eulalie, jeune gardienne d’oies qui fut martyre à l’époque romaine. Elle mourut à 13 ans de 13 tortures différentes. Aujourd’hui, dans le cloître, vivent 13 oies blanches afin d’honorer la mémoire de la sainte.

diad9 diad8

oies

Aujourd’hui, pas de ramblas ni de visite de la Boqueria. Dommage!

13h30 : retour au Diadema en taxi

Après-midi tranquille : piscine, jacuzzi

La soirée de Noël approchant, il est temps de s’habiller. De plus, une invitation nous attend pour une dégustation à l’œnothèque à 18h. La dégustation permet de découvrir 5 vins italiens : tout d’abord un prosecco, puis 2 vins blancs (un du Nord-Est de l’Italie et un du Nord-Ouest de l’Italie) et enfin 2 vins rouges. Le tout est accompagné d’une assiette de gressins, de parmesan et de viande séchée.

Pendant ce temps, il faut que les autres membres de la famille fassent la queue devant le restaurant. Il est à peine 18h10 qu’il y a déjà plus de 10 personnes debout devant le restaurant.

Le repas de Noël est un vrai régal : homard, bœuf, panettone… C’est un délice pour les papilles et pour les yeux.

diad5 diad15 diad16 diad17

21h15 : Spectacle avec les chanteurs et danseurs du bateau Kings and Queens of Pop and Rock

Moment agréable mais certains passagers se plaignent du son trop fort.

diad19

Promenade sur les ponts du bateau afin d’admirer les sculptures sur glace ou fruits mais aussi le panettone géant.

diad20 diad21

fruits

Notre cabinier aime faire des sculptures avec des serviettes de bain et ce sera chaque soir, un animal différent qui nous attendra sagement sur le lit !

diad27 diad18

23h30 : Messe de Noël

Le chant d’entrée est interprété par le Ténor Alberto Herranz et les lectures ou psaumes sont lus dans différentes langues. Chaque langue dispose de son livret pour suivre l’office. C’est notre 2ème messe de Noël en mer et je trouve celle-ci plus triste car il n’y a pas de chant.

On termine notre soirée de réveillon en musique et pour les autres, en danse !

Dimanche 25 décembre : Jour de Noël en mer

Lever tardif : 9h30 avec petit déjeuner en cabine

Nous nous habillons en tenue élégante car nous sommes invités au cocktail VIP du commandant Giorgio Moretti à 11h. En arrivant, nous saluons le Commandant et prenons la traditionnelle photo avec lui. L’ambiance est agréable et conviviale. Les hôtesses internationales, les directeurs et même le Commandant circulent dans le bar Theodora pour nous souhaiter la bienvenue et un Joyeux Noël.

Les passagers trinquent et discutent les uns avec les autres. Nous faisons la connaissance de l’hôtesse autrichienne, Brigit, qui parle très bien français.

11h30 : le programme annonçait « marché de Noël », alors nous décidons d’aller y faire un tour. Mais déception, il ne propose à la vente que des coffrets de montres ou des peluches de Peppa Pig.

12h15 : Déjeuner de Noël au restaurant club.

Nous avons la dernière table de 4 (pourtant le restaurant n’est ouvert que depuis 15 minutes). Nous sentons que les serveurs sont stressés et du coup peu aimables. En fait, je comprends pourquoi quelques minutes plus tard. Nos filles souhaitant regarder le spectacle « The Voice of the Sea » à 13h, je me permets de demander si leurs plats peuvent arriver de sorte qu’elles puissent y assister. Le serveur me répond agressivement que « tout le monde étant pressé, ce ne se sera pas possible ». Je lui réponds que ce n’est pas grave et il se détend. Au final, il fera en sorte qu’elles aient leur plat et elles assisteront au spectacle.

De notre côté, nous arrivons au spectacle une fois notre repas terminé (c’est Noël, on ne va se presser non plus !). Si vous connaissez l’émission « The Voice », alors le principe est le même. La France est à l’honneur puisqu’il y a 3 passagers français qui participent à la compétition. Comme dans la version télévisée, les jurys se retournent et le concurrent choisit son coach. A la fin de leurs prestations, les coach choisissent un gagnant dans leur équipe et les passagers, votent pour leur prestation préférée à l’aide d’une télécommande distribuée en début de spectacle. Et la gagnante de cette édition de Noël sera une française, Sonia. Félicitations car sa prestation était superbe !

La température extérieure est très douce et le soleil bien présent. Alors, le reste de l’après-midi se passe sur des transats, dans les piscines et le jacuzzi.

16h : petite halte à la Gelateria Amarillo.

L’immense fontaine à chocolat, les glaces ou encore la délicieuse odeur des crêpes nous titillent les yeux et les narines. Tout est en supplément et il faut compter 1.50 Euros + charges pour une boule de glace ou 0.95 Euro + charges pour un fruit au chocolat de la fontaine.

diad43

diad14

font

16h30 : arrivée du Père Noël dans l’Atrium

Il se met tout à coup à neiger du haut des étages, et le Père Noël vient distribuer un cadeau aux enfants du Club. Les princesses d’un jour font également leur défilé devant des parents admiratifs n’hésitant pas à immortaliser ce moment unique.

diad13 diad12 diad11

Pendant ce temps, les ados, moins intéressés par le Père Noël que les plus jeunes, s’affrontent dans un tournoi de tennis de table puis bénéficie gratuitement des jeux dans la salle des jeux virtuels.

Pour les amateurs de défi, un nouveau jeu est proposé : MyCosta Hunt, où des équipes s’affrontent dans un jeu de piste qui les emmène à tous les étages du bateau. Pour moi, une prochaine fois, car avec des béquilles, je ne risque pas d’y arriver…

Retour à la cabine : ce soir, c’est tenue élégante !

Lundi 26 décembre : Cagliari en Sardaigne

9h : petit déjeuner au restaurant club

Je me laisse tenter par des gaufres au chocolat (le petit déjeuner belge sur le menu). Les bonnes résolutions attendront 2017 ! Le temps est magnifique et la température très agréable.

Les passagers sont descendus en excursion et les piscines sont désertes. Alors, direction le jacuzzi du pont 5. Comme c’est agréable, on a l’impression d’avoir un jacuzzi privatif, il n’y a personne sur le pont.

Après un déjeuner au restaurant club aux couleurs de notre escale, Cagliari en Sardaigne, nous descendons du bateau pour visiter la ville. Nous savons que le 26 décembre, tout sera fermé car c’est le lendemain de Noël mais nous avons envie de prendre l’air.

Pourtant, nous n’avons pas prévu qu’en descendant à 14h, ce serait aussi « mort » que cela. Pas de taxi, pas de train touristique le 26 décembre. Que faire ? Impossible de faire à pied le tour de la ville. Nous l’avons déjà fait (nous avons fait escale 2 fois à Cagliari, une fois pour visiter le centre-ville et une fois pour faire un grand tour en taxi afin de voir les plages et les flamants roses) et nous aurions eu plaisir à le refaire, mais tant pis, retour au bateau.

Ce soir c’est la Notte Bianca ou Soirée Blanche, alors on se prépare !

Après le repas au restaurant club, nous assistons au récital du Ténor Alberto Herranz. Si vous n’aimez pas le classique, vous apprécierez quand même le spectacle car c’est un sacré personnage qui allie grands airs et comique. A voir absolument !

Avant le début de la soirée, découverte des Spumanti au bar Bollicine.

diad46 diad44

Mardi 27 décembre : Civitavecchia (port de Rome)

Le bateau entre dans le port à 9h et nombreux sont les passagers qui vont quitter le bateau. Il y a bien sûr ceux pour qui la croisière se termine, mais aussi ceux qui vont aller en excursion à Rome.

Pour se rendre à Rome, il faut soit prendre un car (durée du trajet 1h30) ou prendre le train (le Roma Express, durée du trajet 1h). Pour découvrir Rome, il faut pouvoir se déplacer à pied et comme ce n’est pas mon cas, par solidarité, tout le monde reste sur le bateau.

Ce n’est pas grave car nous allons avoir le bateau pour nous. Nous retrouvons nos amis Bretons qui ont fait la connaissance d’autres français et c’est une joyeuse troupe qui partage le repas au restaurant club. Et en effet, nous constatons qu’il leur arrive bien des choses « étranges » lorsqu’ils voyagent. Au moment du dessert, alors que notre amie plonge sa cuillère dans la panacotta, elle sort un os de poulet ! Non, ce n’est pas la fève mais bien un os de poulet ! Le serveur se confond en excuses même s’il rit avec nous.

Ce soir, c’est soirée italienne ! Nous apprenons qu’un petit magasin proche du port vend des accessoires aux couleurs du drapeau italien pour pas cher. C’est un bon plan !

Après le repas, direction le théâtre pour le spectacle « Sapori di Italia ». C’est une sorte de comédie musicale reprenant les grandes mélodies italiennes. Nous sommes, comme chaque soir, bien placés puisque grâce au statut Perla Diamante (avantage que nous partageons avec les passagers en suite), nous sommes au 1er rang.

Après le spectacle, dans les bars, on peut écouter de la musique italienne et admirer les couples qui dansent.

Mercredi 28 décembre : La Spezia

Arrivée au port à 9h mais comme notre excursion n’est prévue qu’à 13h30, nous paressons tranquillement dans notre cabine. Les autres passagers sont sûrement partis pour Florence, Pise ou les Cinq Terres.

La dure réalité du retour nous rattrape déjà puisque, d’une part, nous avons reçu notre cadeau de fin de croisière (nous avons choisi un drap de bain Costa Club) et d’autre part, nous avons reçu la proposition du service de blanchisserie offert. Le « magic bag », c’est jusqu’à 25 vêtements nettoyés gratuitement par Costa pour vous permettre de rentrer chez vous sereine !

bainbag

Au repas de ce midi, la Toscane.

A 13h30, nous sommes au bus pour nous rendre au centre commercial outlet de Brugnato, à 45 minutes du port de la Spezia. Le bus est complet et il est double. Ouf, nous trouvons une place à l’étage du bas. Je ne m’imagine pas grimper au 2ème étage avec mes béquilles.

Après avoir traversé le port et appris que ce golfe s’appelait « le golfe des poètes » car de nombreux poètes, comme Lord Byron ou Shelley y avaient élu domicile, nous arrivons au centre commercial.

A la descente du bus, une hôtesse du centre commercial nous remet un plan, une carte de 10% de réduction supplémentaire et nous invite à une dégustation de produits italiens, un « Welcome drink » au magasin des saveurs de l’Italie.

degus1

degus2

Nous découvrons les boutiques de 14h à 16h15. Et c’est un shopping de grandes marques italiennes, Liu-Jo, Camomilla, Baldinini et autres marques américaines comme Nike. Le temps passe vite et les sacs se multiplient.

brug1 brug2

Retour au bus et direction Sarzana, petite ville touristique ligure à 40 minutes de Brugnato. Je me retrouve à grimper l’escalier du bus car deux personnes ont changé de place et se sont assises à ma place quand bien même je suis bien ennuyée par mon handicap. Grrr!

A voir, la citadelle, la cathédrale et l’église de Saint Andrea.

La rue principale regorge de marchands d’art et d’antiquités.

diad37 diad38 diad39 diad40

Mais la température, comme le jour, a décliné et c’est frigorifiés que nous rentrons au bateau vers 18h30.

Inquiets d’être en retard et de ne pas avoir de place, nous nous rendons directement au restaurant pour voir ce qu’il en est. Ouf, tout va bien. Petit rafraichissement aux toilettes et comme la tenue souhaitée ce soir est une tenue de ville, nous sommes prêts.

21h30 : Spectacle « Gente di Mare » présenté par l’équipage et l’équipe d’animation

Ce spectacle est divertissant même s’il est présenté sur tous les navires et que les numéros sont identiques. Nous passons quand même un bon moment.

Après un verre au bar, nous attendons 23h pour découvrir le spectacle « Tu si que valés ! ». Ce spectacle qui est donné en italien (tant pis, on comprendra ce qu’on comprendra) est la version italienne de l’émission « Incroyable talent ». Il met sur scène des passagers et des professionnels du spectacle du bateau. Heureusement, tous ne concourent pas dans la même catégorie. Comme dans le spectacle « The Voice of the Sea », ce sont les passagers qui votent avec leur télécommande. Il y a 3 membres du jury qui commentent les prestations. Pour le show de ce soir, on retrouvait  Francesco, le Directeur de Croisière, Carla, la Directrice Hôtelière et Giusy, la chanteuse de la troupe. Dans la catégorie des professionnels, on retrouve les acrobates Bogdon et Alex Carolli ou encore le chanteur de la troupe. Ils nous présentent une autre facette de leurs talents. Alex fera un numéro remarqué à partir d’ombres chinoises, numéro qui lui permettra de gagner le trophée. Côté passagers, ce sont deux chanteuses et un diaboliste qui se sont affrontés. Kevin d’origine italienne est un adolescent de 13 ans qui est déjà un virtuose de son art et qui a fait une prestation très remarquée. Il gagne d’ailleurs le trophée avec 81.8% des votes !

diad42

Jeudi 29 décembre : Savone

Le bateau arrive à 7h et depuis hier soir, c’est un peu le remue-ménage dans les couloirs car c’est le port qui voit le nombre le plus important de passagers descendre. Hier soir, les couloirs étaient encombrés de valises, preuve que la croisière de Noël se terminait à Savone pour beaucoup de passagers.

Pour nous qui ne descendons pas à Savone, c’est l’espoir d’un bateau pour nous ! Après une matinée de détente en piscine et au jacuzzi, un repas au restaurant club presque désert, on va se faire bichonner entre filles. Au programme, manucure « Indian Milk and Honey » avec massage du point Marma (point reflexe ayurvédique). 45 minutes de bonheur et des ongles magnifiques grâce au professionnalisme de l’esthéticienne d’origine canadienne. Dommage que la réduction proposée par le spa ne concernait pas la manucure (elle proposait 30% de réduction entre 8h et 11h, 20% de réduction entre 12h et 16h, 10% de réduction entre 16h et 18h mais pour les soins du visage ou du corps).

Tout d’un coup, sur le pont 5, on entend une voix bien sympathique et des passagers qui rigolent ! C’est Pepper, le robot humanoïde embarqué sur le Diadema. Enfin, nous le rencontrons ! Je profite de l’instant pour l’interviewer et faire quelques photos. Pepper est une attraction bien sympathique et les passagers attendent leur tour pour échanger avec lui en français, anglais ou italien. Les enfants jouent avec lui et les adultes font des selfies !

diad33 diad34

Au retour dans la cabine, le cabinier a installé la toile de protection marron sur le lit, message qui nous rappelle qu’il est temps de faire les bagages. Moment peu agréable où on s’aperçoit que ce que l’on avait réussi à faire tenir en arrivant ne veut plus tenir au retour. Et puis, il faut faire très attention à bien prévoir tout ce dont a besoin le lendemain.

Dans ma valise, j’ai toujours un sac pliant supplémentaire. Acheté lors d’une précédente croisière, ce sac logoté Costa ne tient pas de place plié (l’équivalent d’un T-shirt) et s’avère très pratique lors du débarquement.

Dernière soirée avant le retour. L’ambiance est très festive à bord. Les passagers qui viennent fêter le nouvel An sont en forme. Au bar de l’Atrium, c’est déjà la fête. Serpentins, canons à confetti, langues de belle-mère et chapeaux sont distribués aux passagers et tout le monde s’amuse, chante et danse.

Vendredi 30 décembre : Débarquement à Marseille

Nous avons eu une étiquette rouge : ce qui veut dire que nous débarquons à 9h.

Après le petit déjeuner, nous nous rendons au service clients car nous avons remarqué une erreur dans notre facture. En effet, le « Magic bag » nous a été facturé. Pas de problème, la facture est refaite sur le champ. Par contre, nous croisons de nombreux passagers mécontents de découvrir qu’ils ont encore des frais à régler. Il s’agit des frais de bord, soit 10 Euros par jour et par personne qui sont facturés aux clients une fois le voyage effectué mais les services de réservation omettent, pour certains, de le mentionner. D’où la mauvaise surprise pour les passagers concernés!

Nous demandons une assistance pour le débarquement et je fais le trajet du retour accompagné par un membre du personnel.

Après avoir récupéré les bagages, retour au parking du terminal et on rentre à la maison.

Au revoir le Diadema !

diad2

Rejoignez la communauté des Fans de mon groupe Facebook Fans de Croisières Costa et suivez l’actualité de Costa en vous abonnant à ma page Facebook Fan de Croisières.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

6 réflexions sur « Costa Diadema: Noël en croisière »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.